India, nous revoilà !

mangala-yoga-cours-toulon

Un an après, voilà que nous repartons vers ce pays qui nous a choqué, fasciné, effrayé, changé et émerveillé: L’Inde.

On l’aime ou on la déteste, ou même les deux. Mais personne ne pourra me contredire; l’Inde est un pays marquant aussi bien au niveau visuel que spirituel. Jamais je n’aurai pensé qu’elle laisserait une empreinte aussi forte sur ma manière de vivre et de voir les choses. Jamais je n’aurai pensé vouloir y retourner aussitôt rentrée, surtout quand je repense à notre première impression d’horreur à notre arrivée.

"Tout européen qui vient en Inde acquiert de la patience s'il n'en a pas et la perd si il en a."

Voilà un proverbe indien dont la véracité n’est pas à remettre en question. Ils nous ont bien cernés ces indiens…! Et c’est qu’ils aiment nous mettre à l’épreuve ! Je pense qu’un voyage en Inde, au delà de la dimension spirituelle que l’on peut venir y chercher, est un beau défit un relever pour se dépasser. Un peu comme un saut à l’élastique… On plonge tête la première dans un océan humain sans repères. Je dis SANS AUCUN REPERES. AUCUN. Que ce soit dans la rue, en ashram avec mes professeurs de yoga, dans un tuk-tuk ou durant mes méditations, L’Inde m’a appris la patience, le courage, et à tout remettre en question. Le mariage de son chaos et de son savoir ancestral m’a amené à la réflexion que rien n’est certain, permanent, durable, fiable ou important. Rien n’a de but ou de sens jusqu’à ce que nous lui en donnions un. Le mal et le bien tels que nous les définissons ne sont  qu’illusions et se cotoient quoi que nous fassions. #vousavezquatreheures ^^

Mais pourquoi y retourner ?

Ma réponse est: aucune idée ! Je sens au plus profond de moi que je dois y retourner tout simplement. Je repars sans attentes, et vois en ce second voyage comme un retour aux sources, une continuité d’un apprentissage, une seconde mise à l’épreuve, une occasion de faire silence encore une fois et de saisir ce qui n’a pas encore été complètement assimilé. C’est ça la vie parfois non ? Recommencer pour mieux comprendre, recommencer sans trop savoir pourquoi, recommencer par instinct. 

See you in 2020… in Savasana !

Laetitia 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *