Accueil / Voyage – retour de l’Inde & impressions

Voyage – retour de l’Inde & impressions

inde yoga toulon

Je ne sais même pas par où commencer.

Tout me paraît absurde depuis mon retour: la propreté, la route, le luxe de nos maisons, le calme, les chauffages, les feux de signalisation, la douche, les toilettes, l’eau potable, les murs bien peints : tout nous est servi sur un plateau et les visages dans la rue sont fades, tristes. Où sont les sourires, les klaxons, les animaux, les odeurs, les gens… la vie ? Comment peut-on être stressé.e.s dans cet environnement où nous n’avons point besoin de nous battre pour manger, nous déplacer et dormir à l’abri et sans encombres ?

Alors, j’embarque mon petit tupperware en métal, ma gourde en cuivre et mes petits bonbons digestifs au cumin dénichés dans les bazars de Jaipur, pour emmener une partie de ce voyage avec moi. Je ne crache pas dans la soupe, je suis profondément reconnaissante d’être née ici, et le suis également pour avoir pris la peine d’aller voir ailleurs, d’aller expérimenter l’hostilité et la précarité. Je me sens légère, heureuse et décalée. Complètement décalée, presque étrangère à ce monde qui me paraît si stérile après deux mois dans la poussière, la débrouille et la simplicité.

J’adore ce contraste qu’il y a entre L’Inde et La France et j’apprécie l’idée de porter en moi les avantages de ces deux pays, d’être un petit pont entre ces deux mondes si opposés.

Une seconde fois, j’ai vécu cette expédition comme une renaissance, un renouveau, une exploration plus profonde de l’humanité, de l’essence du vivant et de l’infiniment grand. L’Inde m’a montré ma petitesse, mon insignifiance et toute ma valeur à la fois, elle a un goût de « Reviens-y » aussi épicé que son plat de lentilles traditionnel, le dal.

Donc encore une fois, j’en tire la même conclusion : on y retourne quand ?

2 commentaires sur “Voyage – retour de l’Inde & impressions”

  1. J une Thirteen

    Même impression quand j ai voyagé en Afrique et en Thaïlande, les gens sourient à la vie et nous, nantis, inconscients du confort et de la sur-sécurité dans laquelle nous vivons, nous sommes gris, ternes, eteints. Pour la plupart. Ces voyages nous ouvrent au monde et à la VIE!

  2. Oui, nous nous rendons compte de l’absurdité donc nous faisons souvent preuve dans notre quotidien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *